UN BEBE SOUS L’APPARENCE D’UN ADULTE DANS LA VIE DES TEMPLETON

Le 29 mars 2017, le réalisateur Tom McGrath nous transporte dans l’univers familial et professionnel de deux protagonistes dans ce nouveau long-métrage d’animation produit par DreamWorks Animation.

L’histoire

Tim (doublé par Timothé Vom Dorp et Damien Witecka), sept ans, mène une vie joyeuse avec ses parents Ted (Laurent Maurel) et Janice (Sybille Tureau). Un bébé nommé « Baby Boss » (Stefan Godin), fait une apparition remarquée chez la famille Templeton. Celui-ci a une mission secrète : espionner les familles, empêcher les animaux de compagnie d’être vendus pour remplacer les bébés dans chaque foyer familial. Tim aide Baby Boss à accomplir sa mission pour Baby Corp. Tim et Baby Boss vont alors s’embarquer dans une aventure palpitante à Las Vegas.

Mon avis

L’action se déroule dans la banlieue d’une petite ville, dans une ambiance des années 60, 70 et 80. Le narrateur (Damien Witecka) commente les évènements des personnages dans certaines séquences. Dès le début du film, Tom McGrath nous introduit les envies de l’un des personnages principaux : courir dans la jungle, se bagarrer avec un gorille, piloter un vaisseau spatial ou encore plonger dans la mer pour sauver ses parents attaqués par des requins. A l’issue des images du film, deux univers expressifs représentés par le réalisateur et son équipe de production s’opposent : l’un, réaliste et pragmatique, l’autre, onirique et futuriste. Certaines séquences donnent d’ailleurs lieu à des flashbacks durant lequel les images, esthétiquement superbes car truffées de style rétro 2D et d’infographie, retracent l’enfance de Tim et le parcours de Baby Boss. Un sentiment de nostalgie est également fortement présent tout au long du film, comme lorsque les deux protagonistes sont dans la chambre d’enfants en suçant la tétine, ils retournent vers le passé, se retrouvent ensuite à Baby Corp. En termes d’inspiration, le réalisateur Tom McGrath et son équipe de production se sont inspirés de l’album jeunesse de Marla Frazee « The Boss Baby », ainsi que leurs souvenirs de jeunesse. Ils développent dans cette aventure les thèmes de la jalousie, de la rivalité, ou encore de l’amour familial. Du côté du doublage, Timothé Vom Dorp, Damien Witecka et Stefan Godin délivrent une interprétation savoureuse et caustique. Ils apportent douceur, délicatesse, énergie positive humble et optimisme à leurs personnages. Enfin, de chansons effrénées, signées par Hans Zimmer et Steve Mazzaro, nous transportent du monde de l’enfance au monde des adultes. Ce film fait référence à plusieurs jouets de Fisher-Price, dont un téléphone à tirer, une pyramide arc-en-ciel et au jeu de société Attrap’Souris.

Photo : © Twentieth Century Fox

En bref

Revivez les plus beaux instants des personnages cartoonesques, Baby Boss, Tim, ses parents, Francis E. Francis (Vincent Ropion), Wizzie (Jean-Pierre Leroux), Eugène / Eugénie (Franck Gourlat), Staci (Roxane Bellein), les Triplés (Simon Faliu). Ce long-métrage d’animation, riche en émotion et réflexion, vous replongera dans une ambiance de jeunesse et d’ouverture sur le monde.

Chenda CHUON

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s