LE TRIOMPHE DE L’AMOUR DE BELLE POUR LA BETE

Le réalisateur Bill Condon nous propose la nouvelle adaptation cinématographique de Disney, La Belle et La Bête, tirée du conte éponyme de Gabrielle-Suzanne Barbot de Villeneuve et inspirée du film d’animation de 1991 de Disney. Ce film est sorti au cinéma, le 22 mars 2017.

Maurice (Kevin Kline), inventeur et père de Belle, prouve son fidèle amour paternel à sa fille Belle (Emma Watson) et va chercher une rose pour lui offrir. Perdu dans la forêt, il découvre un château hanté où se trouve La Bête (Dan Stevens) et entre à l’intérieur pour se mettre à l’abri du froid. Maurice trouve un somptueux repas sur la table de la salle à manger et une rose dans le jardin du château de La Bête. Suite au vol d’une rose, La Bête le retient prisonnier dans son château.

Dès le début du film, un flashback nous renvoie à une scène retraçant le passé de La Bête. Egalement, une scène d’ouverture commence tout en musique et en chansons. Nous pouvons voir tout au long du film l’intérieur du château de style manuélin, qui est splendide : le hall d’entrée, la salle à manger, la chambre de Belle, la tanière de La Bête, le cottage intérieur et sa façade, l’escalier monumental, le grand escalier du jardin, le pont accédant au château, les corridors, la salle de bal et le hall. Les décors du château font clairement allusion aux décors du château de Versailles. Les décors et les costumes de styles médiévaux sont un ravissement pour les yeux. Certaines séquences mélancoliques et dramatiques voire tragiques sont baignées d’obscurité et la magie des effets spéciaux est omniprésente dans ce long-métrage. Le réalisateur et son équipe de production utilisent les techniques audiovisuelles comme MOVA (technologie de performance capture et de facial capture), les photoréalistes, la technodolly pour les personnages et les décors. Côté interprétation, Dan Stevens et Emma Watson nous livrent une interprétation renversante dans leur rôle. Nous retrouvons également Emma Watson et Kevin Kline dans le rôle de père-fille, qui sont bouleversants. Ewan McGregor (Lumière), Ian McKellen (Big Ben), Emma Thompson et Nathan Mack (Madame Samovar et Zip), Audra McDonald (Madame de Garde Robe), Stanley Tucci (Maestro Cadenza), Gugu Mbatha-Raw (Plumette), qui incarnent les personnages attachants et émouvants, transformés en objets enchantés du château, apportent fraîcheur juvénile, humour décapant, énergie inébranlable, douceur, sensibilité. Côté musique, les chansons et musiques entraînantes, adaptées et signées par Alan Menken et Tim Rice comme « Belle (id) », « Gaston (id) », « Histoire éternelle », « C’est la fête », « Ensemble à jamais » nous transportent dans l’univers féerique et onirique. Ce long-métrage fait référence à l’œuvre cinématographique de 1946 de Jean Cocteau , à l’œuvre « Les Métamorphoses » du poète Ovide, à l’œuvre de Hayao Miyazaki pour La Bête et les habitants du château.

Photo : © 2017 Disney

La Belle et La Bête transmet un message honorable de sagesse et de tolérance pour la reconnaissance de l’autre, le respect de soi et des autres. Plongez dans la délicieuse ambiance si romantique et au cœur de l’histoire romantique entre La Bête et Belle. Ce long-métrage poignant à redécouvrir absolument !

Chenda CHUON

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s